Le yoga : un allié de nos menstruations

 

*Bien que le féminin est utilisé à quelques endroits pour alléger le texte, dans cet article, je m’adresse à toute personne ayant des menstruations.

 

J’avoue qu’aujourd’hui, je suis très contente d’écrire sur ce sujet. Chaque jour, 800 millions de personnes ont leurs règles.  (Source) Nous parlons de plus en plus ouvertement du cycle menstruel, de la façon de nous y reconnecter et de l’honorer. Accueillir cette nature cyclique, écouter nos besoins au fur et à mesure et apprendre à reconnaître les signes de notre corps, nous permet de mieux vivre ces périodes qui sont, pour certaines personnes, douloureuses.

 

Une des premières choses à se rappeler, c’est que c’est NATUREL. Les menstruations sont nécessaires à la vie, elles sont le résultat de la préparation de la paroi de l’utérus en vue d’une grossesse. L’endomètre s’épaissit et en absence de fécondation, le corps évacue le tout. Sans le sang menstruel, nous ne pourrions pas avoir d’enfant.

 

Observons néanmoins notre langage intérieur. Avons-nous tendance à juger nos pertes? Cachons-nous nos produits hygiéniques? Sommes-nous fâchées d’avoir nos menstruations? Comment est-ce que nous les appelons?

 

Menstruations, règles, lunes, période, ragnagnas, cycle, cardinales, être dans sa semaine, etc.

 

Chaque fois que j’en glisse un mot dans mes cours, je sens que certaines personnes sont mal à l’aise. Plus nous en parlerons, plus le malaise tombera. Après tout, la moitié de la planète vit – ou a vécu - avec cette situation! Sachez d’ailleurs que des serviettes jetables et des tampons se trouvent à disposition dans les deux salles de bain du studio.

 

Accueillir ce qui est au moment présent fait partie de nos objectifs. Il arrive donc que les menstruations fassent partie de notre expérience yoga. La pratique du yoga et de la méditation permet de développer notre attention, d’apprendre à observer ce qui se passe en nous et de s’accorder une pause pour le faire. Plus nous serons à l’écoute, plus nous constaterons l’évolution de notre être au cours du mois. Nous pourrons planifier nos activités en harmonie avec notre cycle. Peut-être réaliserons-nous que nous sommes particulièrement créative, sensible ou encore alerte à certaines moments précis de celui-ci.

 

Dans le cycle menstruel, il y a quatre phases : pré-ovulation (archétype de la jeune vierge – le printemps), ovulation (archétype de la mère – l’été), pré-menstruations (archétype de la femme sauvage – l’automne) et les menstruations (archétype de la crone – hiver). Chaque phase nous procure son énergie et ses avantages. Travailler en équipe avec ces phases nous permet d’évoluer en fluidité avec notre cycle plutôt que d’y aller à contre-courant. En quelques mots, notre endurance est renouvelée dans la phase de la pré-ovulation et dans la phase d’ovulation, notre énergie est à son maximum : nous sommes en confiance, nous pouvons tout accomplir et attirer à nous tout ce dont nous avons besoin! Dans la phase suivante, celle des pré-menstruations, notre intuition est forte et il est facile de voir qui n’est pas authentique avec nous ou encore, ce qui ne nous convient plus.

 

Attardons-nous aujourd’hui à la phase des menstruations. À cette période de notre cycle, notre corps nous envoie un message clair : repose-toi! Comme à la saison hivernale, il est temps de ralentir et de refaire nos forces pour le printemps à venir. Il s’agit d’une belle occasion de lâcher-prise et de pratiquer l’introspection.

 

Vous me voyez venir… ce sont deux éléments particulièrement intéressants en yoga. Les postures permettent de diminuer les inconforts liés aux crampes menstruelles et d’étirer les muscles endoloris.

 

 Le yoga tout en douceur

Pendant les menstruations, le mot-clé des séances est : sans effort. Les postures restauratives sont donc un bon choix puisqu’elles font partie de séances de réception et non d’action. N’hésitons donc pas à utiliser des accessoires pour maximiser notre confort et nous permettre de relâcher dans les postures.

 

J’ai personnellement trois postures préférées, supportées, pour soulager les crampes et les douleurs au dos :

chien tête en bas (adho mukha svanasana),

le papillon (supta baddha konasana)

et le demi-pont (setu bandha sarvangasana).

Je ne me gêne d’ailleurs pas pour les pratiquer dans mon lit, ou en me levant, puisque j’ai des oreillers à portée de mains. Entre chaque posture, je prends la pose de savasana pour permettre à mon corps d’accueillir les transformations qu’apportent chacune d’elles.

 

Concernant adho mukha svanasana, il s’agit d’une demi-inversion. J’aime la pratiquer spontanément à tout moment de la journée en déposant mes mains sur le lit, sur le mur, sur le bord du comptoir de la cuisine ou encore sur une chaise. Certaines traditions, notamment Iyengar, déconseillent les inversions pendant les menstruations.

 

Après cette période plus douce, nous pouvons reprendre une pratique de yoga pleine de vigueur et profiter de notre énergie renouvelée : c’est le retour des postures debout, des extensions arrière et des inversions!

 

Pour mieux vivre nos menstruations, pensons à personnaliser notre propre boîte à outils. Voici quelques suggestions :

  • Yoga, marche et natation
  • Techniques de respiration
  • Bouillotte, bain chaud ou coussin chauffant
  • Protection menstruelle adaptée à nos besoins (jetable/lavable, serviette, coupe, culotte)
  • Tisanes
  • Onguent contre les crampes menstruelles
  • Alimentation riche en magnésium, potassium, calcium et vitamine E
  • Activité sexuelle
  • Comprimés
  • etc.

 

Côté tisane, je bois surtout des tisanes de feuilles de framboisier. J’en ajoute dans pratiquement tous mes breuvages quand j’ai des crampes… que ce soit chaud ou glacé. J’aime bien également la tisane Fémini-thé de La Cabotine, disponible notamment à la boutique Péchés mignons de Rimouski.

 

Je suis curieuse, avez-vous des traditions à chaque période menstruelle?

 

Pour en savoir plus :


*Les personnages du plan de cours viennent de Tummee. 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés